Y aura-t-il une semaine de relâche cette année?

Pendant que plusieurs experts et acteurs du milieu de l’éducation estiment qu’elle doit être conservée, l’instigateur de la semaine de relâche au Québec, Fernand Paradis, croit qu’elle devrait être annulée cette année.

En entrevue au Journal de Québec, M. Paradis a soutenu que la priorité était à l’enseignement et que « le contexte exceptionnel justifierait sa disparition cette année ».

M. Paradis a ajouté être inquiet du retard scolaire des élèves en raison de la pandémie de COVID-19 qui frappe le monde entier, dont le Québec.

De son côté, le président de la Fédération des comités de parents, Kévin Roy, a indiqué au quotidien québécois que la décision devait être prise localement, puisque les jours d’école manqués sont plus nombreux à Montréal qu’en Gaspésie.

L’année passée, la semaine de relâche scolaire avait causé bien des remous dans la société, alors qu’elle avait été pointée du doigt comme l’un des éléments déclencheurs de la COVID-19 dans la province.