Voyages: pas question d’abandonner le bateau malgré la tempête

L'équipe du Club voyages Fascination de Sainte-Marie, menée par la propriétaire Pier-Ann Mercier (à droite) (Crédit photo : Archives Pier-Ann Mercier)

Même si elle est consciente que les prochains mois ne seront pas comme une calme balade en mer pour l’industrie touristique, la propriétaire de l’agence Club voyages Fascination de Sainte-Marie, Pier-Ann Mercier, n’a pas l’intention de tout abandonner.

Depuis les Fêtes, les annulations pour des voyages se comptent par dizaines. Impossible, non plus, de réengager les employés au sein de l’agence sont les bureaux sont basés à Sainte-Marie et Saint-Lambert. Ce qui est le plus difficile selon Mme Mercier est le manque d’aide financière dans l’industrie.

Des agences de voyages d’un peu partout au pays ont d’ailleurs décidé de cesser leurs activités, faute de clients et de revenus pour survivre à cette crise mondiale.

Plus tôt cette semaine, les transporteurs Transat annulaient des départs de Toronto et Montréal. Voilà que maintenant, tous les vols à destination des Caraïbes et du Mexique sont annulés à compter d’aujourd’hui, dimanche, jusqu’au 30 avril.

«C’est très difficile parce que le gouvernement fait son travail en dissuadant les gens de voyager. On comprend la situation, elle est exceptionnelle. Il y a quelques mois, les gens voulaient s’envoler à tout prix. Maintenant, avec toutes les contraintes, ils sont dissuadés par eux-mêmes en nous posant leurs questions», admet Pier-Ann Mercier.

Et des contraintes, il y en a pour les voyageurs qui «osaient» s’envoler. Pour réserver un voyage non-essentiel, il fallait accepter une liste interminable de clauses comme dans l’exemple ici-bas. Sans compter les tests de dépistage COVID.

Un exemple de facture incluant les nombreuses mesures pour les voyageurs qui souhaitaient s’envoler dans le Sud avant la suspension des voyages par le gouvernement canadien (Il s’agit d’une fausse facture – Crédit photo : Club voyages Fascination)

Le visage du voyage changé à jamais

Malgré ces difficultés, la femme d’affaires compte sur une relance de l’économie au sortir de la crise, mais aussi, sur une offre touristique dans l’Ouest canadien pour l’été prochain. Pour Pier-Ann Mercier, la façon de voyager sera tout de même bien différente pour tous.

«À un certain moment donné, cela va reprendre, mais le visage du voyage va changer à jamais. Les gens ne voudront plus autant se retrouver aussi près les uns des autres, dans un tout inclus, et festoyer comme avant. Comme voyagiste, il va falloir s’adapter», explique-t-elle.

Même si on ne sait pas si les voyageurs recommencer à voyager de manière non-essentielle au-delà du 30 avril, la propriétaire du Club voyages Fascination soutient qu’elle s’attend à une augmentation des coûts pour les voyageurs.

«Les hôtels ne pourront pas remplis à pleine capacité comme avant et il va y avoir de nouvelles mesures. Il faut faire notre part pour s’en sortir le plus rapidement, c’est pourquoi je dis aux gens de Rêvez aujourd’hui et voyagez demain », conclut-elle.