Visite au coeur du chantier du mur anticrue de l’usine Vachon à Sainte-Marie

Crédit photo : Arsenal Media

Au cours des derniers jours, l’équipe d’Arsenal Media a obtenu un accès exclusif au chantier du mur anticrue qui entourera l’usine Vachon à Sainte-Marie. Découvrez le projet unique au Québec, d’une valeur de 10 M$, qui attire bon nombre de curieux chaque jour.

//

Le projet visant à construire un mur anticrue autour de l’usine Vachon à Sainte-Marie progresse plus rapidement que prévu, si bien que l’ensemble des 850 mètres de palplanches en acier pourraient être installés d’ici la fin juin.

Avant d’en arriver à amorcer ce projet d’un investissement total de 10 M$, le Groupe Bimbo a analysé plusieurs idées et fait appel à plusieurs spécialistes pour choisir l’idée la plus adaptée au secteur, comme nous l’explique le gestionnaire responsable du chantier, Guymont Drouin.

Guymont Drouin – Responsable du chantier du mur
autour de l’usine Vachon – Bimbo Canada

Si plusieurs citoyens se sont demandé pourquoi l’entreprise n’avait tout simplement pas choisi de quitter la zone inondation et s’installer ailleurs, surtout après l’inondation de 2019, le directeur des opérations de l’usine Vachon, Johnny Lorenzo, soutient que le désir de l’entreprise de rester à Ste-Marie était très fort, elle qui emploie quelque 500 employés.

Johnny Lorenzo et Guymont Drouin, observant la pose d’une palplanche. (Crédit photo : Arsenal Media)
Johnny Lorenzo, directeur des opérations – Groupe Bimbo

La réalisation de ce chantier mené par Grupo Bimbo, la firme d’ingénierie régionale, WSP, ainsi que ses sous-traitants, amène son lot d’interrogations et de curieux jour après jour.

De leur preuve aveu, messieurs Drouin et Lorenzo soutiennent voir régulièrement des citoyens observer l’installation de palplanches en acier, un produit importée du Luxembourg qui a fait ses produits.

Des appareils ressemblants à des sismographes (en jaune) ont été installés de chaque côté de l’usine, pour surveiller les vibrations lors de l’installation de palplanches dans le sol (Crédit photo : Arsenal Media)
Guymont Drouin nous explique l’installation des palplanches

Pourquoi avoir choisi ce type de projet demandent certains ?

Johnny Lorenzo à ce sujet

Une palplanche, c’est quoi?

La palplanche est un panneau en acier employé dans bien d’autres projets au Québec, au Canada et dans le monde. Elle est aussi utilisée pour les quais, par exemple. Ainsi la palplanche permet de constituer un mur de soutènement, un écran imperméable qui protègera l’usine elle-même.

Avec le temps, la rouille qui s’installera sur les palplanches imbriquées ensemble créeront une meilleure étanchéité, pour au moins les 50 prochaines années.

M. Drouin confirme qu’il y aura toujours un ruissèlement d’eau qui s’infiltrera par en-dessous, mais le système de pompage viendra palier à cette situation.

Guymont Drouin sur le système de pompage

Au final, l’ensemble des spécialistes consultés s’entendent pour dire que la construction du mur autour de l’usine qui produit jusqu’à 7 millions de petits gâteaux par semaine était la meilleure solution à long terme pour garder un fleuron mariverain bien en place. N’ayez crainte, l’impact visuel du mur sera amoindri par une couverture végétale.

Des ouvertures sont créées pour permettre aux employés de rentrer dans l’enceinte de l’usine lorsque de nouvelles sections du mur de soutènement seront à compléter.
(Crédit photo: Arsenal Media)
Johnny Lorenzo

En gardant cette cadence proactive, l’ensemble du projet pourrait se terminer d’ici la fin 2021.