Vincent Daigle à nouveau en cavale | Il s’enfuit après avoir plaidé coupable

Photo : gracieuseté - Service de police de la Ville de Lévis

Vincent Daigle, le Lévisien accusé d’agressions sexuelles et de menaces qui avait pris la fuite à la fin avril avant d’être arrêté en Montérégie est à nouveau en cavale, rapporte Radio-Canada.

Il se serait sauvé de la maison de thérapie de Longueuil où il devait demeurer jusqu’au prononcé de sa sentence, prévu pour novembre, et ce quelques instants seulement après avoir reconnu sa culpabilité pour plusieurs chefs d’accusation, notamment pour des agressions sexuelles commises sur des travailleurs du sexe âgé de 18 et 19 ans.

Un mandat d’arrêt a été émis ce matin contre l’homme de 31 ans, d’après le procureur de la couronne, Louis-Philippe Desjardins.

Rappelons que Vincent Daigle avait pris la fuite le 27 avril dernier, après avoir proféré des menaces à des membres de sa famille, à Lévis, pour finalement être arrêté en Montérégie.