Vaccination: incompréhension chez les malades chroniques

Les personnes de moins de 60 ans atteintes de maladies chroniques comme l’obésité, le diabète, l’hypertension et les maladies cardiovasculaires s’attendaient à faire partie de la prochaine catégorie de gens vaccinés, mais le gouvernement en a décidé autrement la semaine dernière, ce qui a occasionné de la frustration chez plusieurs.

Depuis le début de l’hiver, le gouvernement laissait entrevoir que cette catégorie de gens serait la prochaine à être vaccinée en priorité. Le directeur national de santé publique, Horacio Arruda a donc déçu plusieurs personnes en annonçant la semaine dernière que seuls les malades chroniques hospitalisés et ceux qui sont suivis pour un cancer, ont été greffés ou reçoivent des traitements de dialyse seraient priorisés.

Mercredi soir, le directeur de Santé nationale a indiqué que les gens avec des maladies chroniques pourront se faire vacciner en pharmacie. 

Le ministre de la Santé Christian Dubé a aussi annoncé hier l’ouverture de la vaccination pour les malades chroniques partout au Québec, précisant que ces dernier devraient tous avoir été vaccinés d’ici le 31 mai.

Le porte-parole du ministère de la Santé, Robert Maranda. a précisé que le ministère demande plutôt aux malades chroniques de ne pas contacter leur pharmacie pour tenter d’obtenir un rendez-vous. 

(D’après un reportage de Caroline Dionne)