Un opioïde 25 fois plus puissant que le fentanyl détecté à Québec

Des comprimés d’OxyContin 80 mg | Photo: United States Drug Enforcement Administration

La Direction de la Santé publique de la région de la Capitale-Nationale s’inquiète de la présence d’un opioïde 25 fois plus puissant que le fentanyl sur son territoire.

La molécule, connue sous le nom de protonitazèpyne, a été détectée jeudi dans un comprimé imitant de l’OxyContin 80 mg qui a été intercepté sur le marché noir.

Depuis le début de l’année, cette substance a été détectée une vingtaine de fois dans la région de Montréal. C’est toutefois la première fois qu’elle est détectée à Québec.

Jusqu’à présent, aucune surdose liée à cette substance n’a été signalée aux autorités qui se disent cependant inquiètes étant donné que le protonitazèpyne est une drogue fabriquée dans des laboratoires clandestins et que les usagers ne se doutent pas de sa présence dans les comprimés.

Comme avec le fentanyl et les autres opioïdes, la naloxone est un antidote efficace en cas de surdose. Cependant, étant donné la puissance du protonitazèpyne, plusieurs doses peuvent être nécessaires. Des trousses sont disponibles gratuitement dans les pharmacies.