#RevueMaBeauce2020: rétrospective du mois de mai

Le mois de mai 2020 s’amorce avec l’ouverture des magasins ayant pignon sur rue, à l’exception de ceux dans le grand Montréal.

Les barrages routiers pour accéder à la région de Chaudière-Appalaches, tout comme plusieurs autres régions administratives du Québec sont levés.

Quelques jours passeront et le gouvernement Legault mettra en place, en accord avec la Santé publique, plusieurs mesures en lien avec les rassemblements extérieurs. Ainsi, à compter du 22 mai, il était possible de se rassembler, à l’extérieur, avec 10 personnes maximum, de trois ménages différents.

Complétez votre lecture ici

Les rassemblements de 10 personnes seront permis

Lors d’une conférence de presse du 27 mai, le gouvernement autorise finalement l’ouverture des campings et des chalets (hors Montréal et MRC de Joliette) pour le 1er juin. À pareille date, les Forces armées canadiennes publient un rapport coup de poing sur la situation en CHSLD et les milieux de soins. Les conditions mentionnées sont critiques.

Une autre histoire a fait couler beaucoup d’encre en région, celle d’un homme arrêté et accusé de bestialité. L’individu avait été pris par des caméras de surveillance, sur une ferme, en train d’assouvir ses pulsions sexuelles avec une vache.

Histoire complète ici…

Un homme arrêté pour bestialité en Beauce

Après quelques mois en pause forcée, les amateurs de sports ont pu renouer avec les bâtons et les raquettes. En effet, à compter du 20 mai, il était possible de reprendre la pratique du golf et du tennis, en simple. Les sports d’équipes, eux, devaient continuer de prendre leur mal en patience.

Selon la ministre déléguée aux sports et aux loisirs, Isabelle Charest, cela représentait tout de même une vingtaine d’activités sportives possibles pour les adeptes.

Et vous, quel a été votre moment marquant en avril 2020 ?

N’hésitez à nous le partager en cliquant ici.