Restructuration : Olymel réduira ses achats de porcs québécois

Olymel réduira ses achats de porcs québécois dans le cadre d’une restructuration de l’entreprise.

Dès mars 2022, plusieurs changements auront lieu dont un changement de vocation à l’usine de Princeville et une baisse de production d’environ 25 000 têtes, dont 15 000 au Québec. Des impacts sont à prévoir pour les Éleveurs de porcs du Québec qui dénoncent ce «non-sens».

Les Éleveurs de porcs ont précisé à Arsenal Media qu’Olymel avait reçu 150 M$ de fonds publics en 2021. Olymel soutient que l’argent provient d’Investissements Québec et d’un retour sur investissement est attendu.

Ces changements semblent arriver à un bien mauvais moment, alors que les producteurs n’ont pas été épargnés récemment, entre autres, en raison du conflit de travail qui a duré quatre mois à l’abattoir de Vallée-Jonction.

Par ailleurs, si Olymel souhaitait retrouver le taux d’abattage habituel de 36 000 porcs par semaine, environ 200 postes devraient être comblés au sein de l’usine de Vallée-Jonction.