Prix de l’essence | Augmentation «significative» depuis 5 ans en Chaudière-Appalaches

Image d'illustration de Deposit photos

Les prix de l’essence ont augmenté de manière «significative» depuis cinq ans dans la région de Chaudière-Appalaches, conclut la Régie de l’énergie.

Si les prix dans la région ne sont pas les plus élevés au Québec, Chaudière-Appalaches fait toutefois partie du top 3 des régions où l’augmentation a été la plus importante au cours de cette période.

En effet, Chaudière-Appalaches se retrouve au 2e rang des trois régions pour lesquelles la marque de détail moyenne a le plus augmenté depuis 2018.

«La marge de détail estimée nette de Chaudière-Appalaches est passée de 0,73 cents/litre en moyenne en 2018 à 7,06 cents/litre en 2023, soit un niveau presque dix fois plus élevé en cinq ans», peut-on lire dans un rapport rendu public mardi.

Par ailleurs, la sous-région de Lévis (Desjardins) se démarque par des marges de détails estimées moyennes supérieures à l’ensemble des autres sous régions, atteignant 15,42 cents le litre en 2023. Elle est suivie par la MRC de Lotbinière (13,09 ¢/L) et Les Etchemins, Montmagny et L’Islet (12,59¢/L).

C’est dans la MRC de la Nouvelle-Beauce que l’on retrouve les marges de détail estimées les plus faibles depuis les cinq dernières années. En 2023, celles-ci se situaient à 6,31¢/L.

En réaction, le ministre de l’Économie et de l’Énergie, Pierre Fitzgibbon, mandatera un vérificateur pour examiner les explications soumises par les détaillants de carburant concernant les hausses de la marge de détail moyenne, notamment dans Chaudière-Appalaches.

Capture d’écran – Avis au ministre de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie en vertu des articles 42 et 57 de la Loi sur la Régie de l’énergie sur les écarts de prix et des marges de commercialisation entre la région de Chaudière-Appalaches et les autres régions du Québec, ainsi que sur tout écart observé dans d’autres régions du Québec