Prédateur sexuel arrêté : il aurait agressé cinq femmes en cinq mois

Mathieu Arsenault (photo : gracieuseté - SQ).

Grâce à l’aide du public, la Sûreté du Québec (SQ) est parvenue à mettre la main au collet d’un agresseur sexuel mercredi. Mathieu Arsenault, 27 ans, aurait violé cinq femmes entre février et juin 2022 dans la grande région de Québec et de Lévis.

La SQ avait sollicité l’aide du public le 8 juin afin d’identifier un possible témoin d’une agression sexuelle survenue en fin d’avant-midi le 1er avril 2022 sur les terrains de la Station touristique Duchesnay.

Et bien cette aide de la population aura porté fruit puisque « les informations reçues ont permis de faire progresser cette enquête, d’en arriver à l’arrestation d’un suspect et d’identifier des victimes supplémentaires », indique la SQ dans un communiqué.

Mathieu Arsenault, un résident de Saint-Augustin-de-Desmaures, aurait agressé sexuellement cinq femmes âgées de 30 à 65 ans en cinq mois, soit entre février et juin 2022.

Les policiers de la SQ l’ont appréhendé le 22 juin dernier et il a comparu le jour même au palais de justice de Québec, par visioconférence, pour de nombreux chefs d’accusation en lien avec des crimes à caractère sexuel.

L’accusé est demeuré détenu pour la suite des procédures judiciaires et doit revenir devant la cour lundi prochain, le 27 juin.

Comme Mathieu Arsenault aurait fait plusieurs victimes, la structure de gestion des enquêtes sur les crimes en série (GECS) a été déployée.

Il s’agit d’une structure de commandement coordonnée par la SQ dans laquelle tous les corps policiers collaborent pour identifier et arrêter rapidement les prédateurs.

Toute personne qui détiendrait des informations au sujet de Mathieu Arsenault ou encore qui aurait été agressée par ce dernier peut communiquer confidentiellement avec la Centrale de l’information criminelle de la SQ au 1 800 659-4264.