Pierre Fitzgibbon réprimandé par la commissaire à l’éthique

Le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, a enfreint le code de déontologie de l’Assemblée nationale, en se plaçant dans une situation où son intérêt personnel pouvait influencer son indépendance de jugement dans l’exercice de ses fonctions.

C’est la conclusion à laquelle est arrivée la commissaire à l’éthique, Ariane Mignolet, dans son rapport déposé ce matin à l’Assemblée nationale.

Sa conclusion fait suite à l’analyse des échanges et des rencontres du ministre Fitzgibbon avec son ami et lobbyiste Luc Laperrière, à qui il a transféré ses actions de l’entreprise MOVE Protéine.

La commissaire a demandé qu’une réprimande soit imposée contre le ministre de l’économie. Les députés devront se prononcer sur cette recommandation.