Zones rouges: des amendes seront données aux clients qui se présentent dans les gyms

En conférence de presse quotidienne sur la COVID-19, mardi, le premier ministre François Legault, a confirmé que les clients qui se présenteraient dans les centres d’entraînement en zones rouges recevraient des contraventions.

Même si plusieurs centres d’entraînements ouvriront leurs portes en guise de protestation ce jeudi, le président et entraîneur du Gym Élite Coach de Sainte-Marie, Arsène Lagrange, n’emboîtera pas le pas.

Présent à Québec pour la conférence de presse de la coalition des « Centres d’activités physiques du Québec », M. Lagrange a réitéré son appui au mouvement dont fait partie plus de 200 établissements de la province, assurant qu’il ne défierait pas la loi pour y parvenir.

Arsène Lagrange, président et entraîneur – Gym Élite Coach

M. Lagrange s’est dit estomaqué par les propos de M. Legault en point de presse, lundi soir, ajoutant qu’il n’y avait actuellement pas de véritable discussion entre le gouvernement et les responsables des centres.

Il rajoute que le gouvernement ne tient pas de preuve solide pour forcer la fermeture des gyms, mais aussi, des sports d’équipes et des commerces comme les restaurants

Arsène Lagrange, président et entraîneur – Gym Élite Coach

Même s’il ne sait pas officiellement si les centres de la région ouvriront jeudi pour « défier » le gouvernement, M. Lagrange croit que certains oseront le faire, ailleurs en province.