Ouverture de la vaccination pour tous vers la fin mai

En mêlée de presse, pour faire état de la situation préoccupante en Beauce, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a indiqué prévoir amorcer la vaccination pour tous d’ici la fin mai, entre autres, en raison d’un surplus du vaccin AstraZeneca.

Ce sont quelque 200 000 doses qui sont disponibles en province et qui n’étaient pas prévu, de lancer le ministre Dubé, qui espère pouvoir accélérer le processus de vaccination avec ces doses supplémentaires.

Le ministre souhaite également amorcer la prise de rendez-vous d’ici quelques semaines, afin d’assurer l’objectif fixé d’avoir vacciné tous les Québécois d’ici le 24 juin prochain.

La Santé publique devra prendre la décision a cet égard.

En ce qui concerne la vaccination avec et sans rendez-vous, elle a été prolongée en Chaudière-Appalaches, pour les personnes de 55 à 79 ans, et ce, dans les quatre centres de vaccination. Il est toujours possible de prendre rendez-vous via le clicsanté.ca.

Au cours des dernières journées, l’engouement pour la vaccination avec AstraZeneca était toutefois moins présente dans la région, contrairement aux deux premiers jours où les coupons se sont envolées rapidement.

Autre lourd bilan en Chaudière-Appalaches

Les jours se suivent et se ressemblent actuellement, alors que le bilan des nouveaux cas est resté élevé dans les 24 dernières heures avec 191 nouvelles infections. Aucun décès supplémentaire n’est déploré.

La situation est toujours très difficile au CHSLD conventionné privé L’Assomption à Saint-Georges, où les huit nouveaux cas portent le total à 41 cas actifs chez les résidents et 26 cas actifs chez les travailleurs.

Il y a un total de huit milieux de vie avec des cas actifs en Chaudière-Appalaches, une situation qui inquiète grandement la Santé publique et le ministre de la Santé Dubé.

La situation est également critique dans les entreprises, où on compte 64 éclosions.

La Santé publique ouvrira d’ailleurs un nouveau centre de dépistage du côté de Saint-Georges pour ajouter à l’effort fait du côté du CLSC de Beauceville et de Saint-Benoît-Labre.