L’UPA souhaite l’accélération des négociations dans les conflits d’Olymel et Exceldor

L’Union des producteurs agricoles (UPA) demande à Olymel, Exceldor et à leurs employés (Travailleurs unis de l’alimentation et du commerce et Fédération du commerce-CSN) d’accélérer les négociations pour assurer un retour au travail le plus rapidement possible, et ainsi, limiter le gaspillage alimentaire.

Le président général de l’UPA, Marcel Groleau, soutient que la situation génère de l’inquiétude chez les producteurs.

« La situation actuelle génère beaucoup d’inquiétude chez les producteurs porcins car les porcs risquent de s’accumuler. Elle entraîne aussi l’euthanasie de centaines de milliers de poulets et de poules pondeuses. Les parties prenantes dans ces conflits doivent trouver des solutions pour minimiser l’impact chez les producteurs et mettre fin au gaspillage alimentaire dans le secteur avicole. On ne peut se permettre que ces conflits de travail perdurent. »

Marcel Groleau – Président de l’UPA

Sans pendre position pour l’une ou l’autre des parties, l’UPA souhaite que la situation se règle le plus rapidement possible puisque le rôle de l’abattage est essentiel pour éviter une rupture de la chaîne d’approvisionnement. Ce sont d’ailleurs plus de 400 000 volailles qui ont été euthanasiées depuis le début du conflit.

De son côté, par voie de communiqué, Olymel a demandé à toute tierce partie de ne pas se mêler du dossier afin de ne pas nuire aux négociations.