L’industrie hôtelière lance un cri du coeur

L’industrie hôtelière de la grande région de Québec lance un véritable cri du coeur au gouvernement afin d’obtenir une aide financière substantielle pour passer au travers de la pandémie COVID-19.

La directrice-générale de l’Association hôtelière de la région de Québec, Marjolaine De Sa, croit que l’industrie touristique est grandement oubliée et que sans aide imminente, 30 à 40 % des établissements pourraient devoir fermer leurs portes.

Outre l’absence de touristes internationaux en raison de la fermeture des frontières, la désertion des gens d’affaires dans les établissements nuit beaucoup à la relance économique espérée par le secteur hôtelier.

Ce secteur représente d’ailleurs entre 35 et 40% du taux d’occupation, dépendamment de l’établissement.

Madame De Sa soutient que le maintient des standards élevés de l’industrie hôtelière dans la région dépendra de l’aide offerte.

Au total, ce sont plus de 3800 personnes travaillant dans le domaine touristique de Québec et des environs qui subissent les contrecoups de la pandémie.