Les entrepreneurs d’ici exaspérés par la lenteur du gouvernement fédéral

Une cinquantaine de propriétaires d’entreprises de la Beauce font front commun pour dénoncer la lenteur du gouvernement fédéral pour traiter les demandes de permis pour les travailleurs étrangers.

Dans une lettre ouverte, les signataires soutiennent que la pérennité, la productivité et la croissance des entreprises de la Beauce sont grandement affectées par la situation.

Rémi Breton, président du Groupe Ferti, Kathy Poulin, présidente du Groupe RBR et Alain Jacques président de Cèdres de Beauce sont au nombre des entreprises exaspérées par la situation.

Avec un taux de chômage de 3,8% en mai dernier, la pénurie de main-d’œuvre est exacerbée par les retards administratifs dans le traitement des dossiers des travailleurs étrangers.

À titre d’exemple, les Cèdres de Beauce affirment que la situation représente une perte de 30 % de revenus à ce jour.

Les signataires réclament qu’Ottawa règle la situation et revoie ses façons de faire afin que des solutions efficaces et durables puissent être instaurées, et ce, à très court terme.