Les efforts des Québécois fonctionnent estime Dubé

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, se réjouit des efforts faits par l’ensemble de la population au cours des dernières semaines pour freiner l’essor de la 2e vague.

S’appuyant sur les conclusions d’une nouvelle étude de l’INSPQ sur l’évolution de la pandémie, le ministre a toutefois avoué qu’il faudrait en faire davantage pour véritablement maîtriser la situation.

Les sacrifices que l’ont fait depuis le 1er octobre ça fonctionne.

En plus de continuer à respecter les mesures sanitaires en vigueur, le ministre Dubé invite la population à réduire encore un peu plus ses contacts sociaux. Pour faire une différence notable, il faut impérativement observer une réduction des contacts sociaux de près de 25% dans la population.

Les projections présentées par l’INSPQ ce matin démontrent que sans le resserrement de mesures sanitaires effectuées au début du mois d’octobre, la province frappait le mur souvent évoqué par le ministre de la Santé.

L’organisme a également élaboré deux autres modélisations pour illustrer l’évolution possible de pandémie en fonction des mesures sanitaires en place.

Extrait du rapport de l’INSPQ portant sur les projections :

Scénario 0 : Scénario hypothétique sans les mesures mises en place au début d’octobre et sans changement de contacts sociaux après le début septembre

Si aucune mesure n’avait été adoptée au 1er octobre, les projections suggèrent que nous aurions assisté à :

  • une montée substantielle des cas;
  • de nouvelles hospitalisations et de nouveaux décès qui auraient dépassé les taux atteints durant la première vague et ce, avant les Fêtes.

Scénario 1 : Adhésion aux mesures depuis le 1er octobre 2020

Selon les projections, l’adhésion aux mesures récentes mises en place en octobre (aucune visite dans les domiciles, fermeture des bars et des restaurants et réduction des contacts dans les écoles et dans les loisirs) aurait pour effet de ralentir l’augmentation des cas, des hospitalisations et des décès.

Scénario 2 : Scénario 1 + réduction supplémentaire des contacts

Si les contacts observés au début de septembre étaient diminués de 25 % en plus des mesures en vigueur, cela aurait pour effet, selon le modèle, de stabiliser les courbes des cas, des hospitalisations et des décès.

Étude complète ici : https://www.inspq.qc.ca/sites/default/files/covid/inspq-projections-16octobre2020.pdf