Les blocus ferroviaires affectent les agriculteurs

Les blocus ferroviaires pourraient bientôt avoir des conséquences désastreuses dans les élevages agricoles qui dépendent du propane livré par train, pour maintenir les animaux en vie durant les grands froids.

Le président de l’Union des producteurs agricoles, Marcel Groleau, représentent 42 000 agriculteurs de la province.

Il exhorte le premier ministre Trudeau à tout mettre en œuvre pour terminer de manière pacifique et rapide les blocages des chemins de fer.

Dans le cas contraire, il craint une crise agricole, rapporte La Presse.

En situation de pénurie ou de rationnement, des agriculteurs pourraient être forcés de choisir quels animaux survivront et lesquels seront laissés à eux-mêmes, déplore l’UPA.

Les distributeurs de propane auraient déjà envoyé des avis laissant savoir que d’ici sept à dix jours, ils ne seraient plus en mesure de les fournir.