Le passage en zone orange aurait officiellement demandé par la Santé publique de Chaudière-Appalaches

La Santé publique de Chaudière-Appalaches aurait officiellement demandé à ce que la région passe au palier d’alerte orange à compter du 8 mars, d’après des informations obtenues par le Journal de Québec.

À l’occasion d’une rencontre avec le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, plus tôt aujourd’hui, la directrice de la Santé publique régionale, la Dre Liliana Romero, a indiqué avoir mentionné au maire lévisien son intention.

Le maire Lehouillier espère maintenant que cette recommandation sera retenue, compte tenu de la baisse significative du nombre de contaminations en Chaudière-Appalaches, mais aussi, parce que la population a respecté les règles a-t-il soutenu.

Bien que cette information n’ait pas été confirmé par le CISSS de Chaudière-Appalaches auprès de MaBeauce, il va de soi que la décision finale reviendra au gouvernement Legault, en collaboration avec l’équipe du directeur national de la Santé publique.

Rappelons que les deux entités doivent tenir un point de presse mercredi en ce qui concerne les mesures sanitaires au-delà du 8 mars prochain.