Le Parti conservateur du Québec mise beaucoup sur la Beauce

Photo : Facebook - Éric-Duhaime

Le Parti conservateur du Québec (PCQ) a choisi la Beauce pour tenir son premier grand rassemblement, en vue des élections du 3 octobre prochain. Ils étaient quelques centaines de sympathisants, 500 selon le parti, réunis à la Cache à Maxime, du côté de Scott, dimanche après-midi.

Le sixième des 59 000 membres du parti se trouveraient dans Chaudière-Appalaches, ce qui justifie pourquoi on avait choisi la région. D’ailleurs, le chef conservateur Éric Duhaime a reconnu que s’il ne gagnait pas en Beauce, ça n’irait pas bien pour son parti le 3 octobre.

En plus de miser sur la grogne suscitée par la gestion de la pandémie, M. Duhaime croit que l’inflation sera la question de l’urne. Il propose de suspendre temporairement la taxe sur l’essence, d’exploiter les hydrocarbures du Québec, de réduire la taille de l’État québécois, de diminuer les impôts.

Concernant le 3e lien Québec-Lévis, Éric Duhaime préfèrerait qu’on construise un pont passant par l’Île-d’Orléans plutôt qu’un tunnel reliant les centre-villes.

Le maire de Saint-Lambert-de-Lauzon, Olivier Dumais, candidat dans Beauce-Nord, a réclamé plus d’autonomie pour les municipalités.

Rattrapez ci-dessous l’entrevue intégrale d’Éric Duhaime, lundi, dans les 100 000 matins.