La réponse immunitaire face à la COVID-19 étudiée sur des travailleurs de la région

Des chercheurs de l’Université Laval effectueront des recherches sur quelque 600 travailleurs de Québec et de Chaudière-Appalaches pour connaître les impacts de la COVID-19 sur les travailleurs essentiels.

Que cela soit dans les usines de production d’emballage d’aliments, les restaurants, les épiceries ou les commerces de détail, plusieurs secteurs ont poursuivi leurs activités durant la crise sanitaire en raison de leur caractère essentiel.

Pendant les six prochains mois, les chercheurs tenteront de faire la lumière sur la réponse immunitaire des travailleurs de ces milieux et ultimement sur l’ensemble de la population.

L’équipe de recherche utilisera une méthode de détection optique développée en collaboration avec des chercheurs de l’Université de Montréal appelée spectroscopie par résonance de plasmons de surface.

Selon le professeur et chercheur Denis Boudreau, cette technique permettra d’évaluer rapidement l’efficacité de la réponse immunitaire en utilisant un faisceau lumineux pour détecter les anticorps captés sur un mince film métallique. Des analyses sanguines habituelles seront aussi utilisées.

Des études seront aussi menées en Ontario.