Histoires de « sextorsion » à Lévis

(Crédit photo : Service de police de la Ville de Lévis)

Plusieurs plaintes reliées à de la « sextorsion » ont été déposées auprès du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) au cours des dernières journées.

Les plaintes concernent des personnes d’âge mineur ou de jeunes adultes qui subissent des tentatives d’extorsion en lien avec des images ou vidéos à caractère sexuel prises à leur insu.

Selon les informations obtenues, une jeune femme entre en contact avec les jeunes garçons par l’entremise des applications mobiles Instagram et/ou Snapchat. La personne invite ensuite les victimes pour une discussion sur l’application de clavardage Hangouts. Une fois sur la plateforme, elle les incite à se dévêtir via une vidéo enregistrée à leur insu.

Elle menace ensuite de la publier à ses contacts si l’argent n’est pas transféré.

Les adresses de messagerie utilisées ressemblaient à [email protected] ou [email protected].

Pour éviter ce genre de situation, le SPVL conseille de mettre vos comptes en mode privé pour compliquer la tâche des fraudeurs d’entrer en contact avec vous. Les autorités sont aussi sensibles à toute information personnelle transmise via des personnes inconnues.

Finalement, dans ce genre de stratagème, le SPVL demande de cesser toute communications (sans supprimer pour avoir des preuves), ne pas envoyer d’argent et contacter les autorités locales.