Forte augmentation des ventes résidentielles depuis le début de l’année

La région de la Chaudière-Appalaches n’échappe pas à la frénésie qui s’est emparée du marché immobilier dans la province au cours de la dernière année.

Pour le premier trimestre de 2021, ce sont 2644 ventes qui ont été compilées au registre foncier comparativement à 1779 pour la même période l’année dernière ce qui représente un bond de 49 %.

C’est dans la plage de prix se situant entre 250 000 $ et 500 000 $ que l’on retrouve le plus grand nombre de transactions. De janvier à mars, 458 propriétés dans cette gamme de prix ont changé de propriétaires en hausse de 70 % comparativement à 2020.

Pour les résidences de moins de 250 000 $, le nombre de transactions est passé de 1409 à 2060 cette année tandis que les transactions de plus de 500 000 $ sont en croissance de 27 % pour atteindre 126 pour les trois premiers mois de l’année.

Inversement, pendant cette même période le nombre d’actes de difficultés financières a chuté de 102 en 2020 à 84 cette année. Cet indicateur regroupe des avis de vente pour impôt foncier, faillite, hypothèque légale ou saisie notamment.

En ce qui concerne le prix médian des transactions pour une résidence unifamiliale, ce dernier atteignait 215 450 $ au premier trimestre selon les données de Centris, soit une majoration de 3%.