Exceldor accepte l’arbitrage du ministre du Travail Jean Boulet

Crédit photo : Google Maps

La coopérative Exceldor a indiqué vouloir accepter l’arbitrage proposé par le ministre du Travail Jean Boulet, afin de dénouer l’impasse dans les négociations avec le syndicat représentant les travailleurs de l’usine d’abattage de St-Anselme.

Le Syndicat des Travailleurs et travailleuses unis de l’alimentation et du commerce (TUAC) souhaitent plutôt continuer les négociations, selon Roxanne Larouche, représentante nationale du syndicat.

Rappelons que les 600 employés de l’usine d’abattage de poulets d’Exceldor à St-Anselme sont en grève depuis trois semaines, ce qui a entraîné l’euthanasie d’un million de poulets.

Les principaux points en litige concernent le salaire et les assurances. Une médiatrice a été assignée au dossier le 4 juin dernier, sans succès.

Pour la coopérative, la présence d’un arbitre est une « option favorable » pour cesser la grève le plus rapidement possible et stopper l’euthanasie de volailles.

Exceldor a d’ailleurs demandé au gouvernement de considérer les abattoirs comme des services essentiels.

(En collaboration avec Caroline Dionne)