Élections provinciales | Plus de 1 000 conservateurs réunis à Beauceville

De gauche à droite : Michel Tardif (Bellechasse), Olivier Dumais (Beauce-Nord), Éric Duhaime (chef du PCQ) et Jonathan Poulin (Beauce-Sud) (Photo : Facebook - Éric Duhaime).

Le Parti conservateur du Québec (PCQ) a rassemblé plus de 1 000 sympathisants –1 432 aux dires du chef, Éric Duhaime — samedi, pour un « festival de la liberté » organisé sur l’île Ronde de Beauceville par les candidats de Beauce-Nord et Beauce-Sud, Olivier Dumais et Jonathan Poulin.

Lors de son discours, le chef s’en est pris directement au chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, avec ses classiques critiques : restrictions sanitaires, patients orphelins, manque de places en CPE, débordement des urgences, etc.

Éric Duhaime a aussi reproché au premier ministre de se cacher, lui qui aurait décliné certains débats et entrevues par « peur de défendre un bilan désastreux ».

« C’est pour ça qu’il se cache! Quelqu’un a vu ou entendu François Legault dernièrement? C’est ça, un gouvernement présent sur le terrain et à l’écoute des citoyens? Laissez-moi vous dire que si c’est le cas, c’est assez décevant », a déclaré M. Duhaime.

Il a aussi fait appel à l’appui des Beaucerons, sur lesquels il fonde beaucoup d’espoir pour voir un député conservateur faire son entrée à l’Assemblée nationale.

« Les Beaucerons, vous êtes des gens motivés, des bâtisseurs, des entrepreneurs. Vous n’avez jamais attendu le gouvernement pour vous construire, vous croyez en notre vision pour le Québec. Le changement, il va arriver oui par Chauveau, mais aussi par la Beauce », croit le chef conservateur.