DPJ : le projet pilote de médiation déployé dans Chaudière-Appalaches

Photo : depositphotos.com

Le projet pilote de médiation en protection de la jeunesse est lancé dans quatre nouvelles régions du Québec, dont Chaudière-Appalaches. Le ministre de la Justice, Simon Jolin-Barrette, et le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant, en ont fait l’annonce ce matin.

Cette médiation permet aux familles qui vivent une intervention en protection de la jeunesse de bénéficier d’une option supplémentaire pour arriver à une entente consensuelle, en favorisant une plus grande participation des enfants aux prises de décisions.

Les familles admissibles bénéficieront de cinq heures gratuites avec un médiateur, en plus d’une heure de rédaction lorsqu’il y a entente.

Citations :

« Nous sommes convaincus que ce projet pilote de médiation présente de nombreux avantages pour les familles qui en bénéficieront. En plus de favoriser la discussion entre les parents, la médiation permettra d’impliquer davantage les enfants dans le processus décisionnel. Ce projet vise également à accélérer le traitement des dossiers en matière de protection de la jeunesse. »

Simon Jolin-Barrette, ministre de la Justice et procureur général du Québec

« Cette initiative s’inscrit en toute logique dans la volonté du gouvernement du Québec de s’assurer que l’intérêt de l’enfant prime dans toute décision le concernant. Durant le processus de médiation, l’enfant sera informé de ses droits et sera appelé à exprimer ses inquiétudes ainsi que ses besoins, et ceux-ci devront être pris en compte. Ce projet contribuera à offrir une meilleure protection à nos enfants. »

Lionel Carmant, ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux