Délais déraisonnables: 12 jours d’attente pour une ex-infirmière qui veut prêter main-forte

Crédit photo : Courtoisie Gina Levesque

Une ex-infirmière du CISSS de Chaudière-Appalaches qui souhaite prêter main-forte pour la vaccination contre la COVID-19 s’est butée à de la bureaucratie de la part de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ).

Pour Carol-Ann Pellerin, il aura fallu attendre près de deux semaines avant d’obtenir l’autorisation spéciale de pratique, alors que le délai attendu était d’environ 48 heures lorsqu’elle a décroché l’emploi le 12 mars dernier.

Elle dénonce les délais déraisonnables et le fait qu’elle ait dû raconter son histoire dans les médias pour faire réellement bouger les choses.

Carol-Ann Pellerin – Ex-infirmière

De son côté, l’Ordre soutient que le délai s’explique par le chevauchement des demandes avec la période de réinscription au tableau, ce qui représente quelque 78 000 inscriptions.