COVID-19: Les pharmaciens demandent au gouvernement d’abolir les frais supplémentaires

Les milliers de patients qui ont consulté des pharmaciens pour obtenir des services médicaux durant le confinement, ont payé des frais à hauteur de 4M$. Les pharmaciens demandent maintenant au gouvernement d’abolir ces frais supplémentaires.

Afin de garantir l’accès aux soins de première ligne, les pharmaciens demandent au gouvernement d’abolir ces coûts excédentaires, ce que  Québec envisage de le faire, reconnaissant qu’une telle pratique nuit à l’accessibilité au système de santé.

Durant le confinement de mars à juin, plus de 167 000 patients ont obtenu une prolongation d’ordonnance à la pharmacie, comparativement à 70 000 l’an dernier.

Pour l’instant, le gouvernement a accepté d’abolir les frais de franchise et de coassurance seulement pour le vaccin contre la grippe. C’est la première fois cette année que les pharmaciens pourront le faire eux-mêmes.