COVID-19: la région de la Beauce sous haute surveillance

Aux dires du premier ministre François Legault, la région de la Beauce est présentement sous haute surveillance en raison de l’augmentation significative des éclosions de COVID-19.

Ainsi, la région de Chaudière-Appalaches, dont la Beauce fait partie, pourrait voir de nouvelles mesures s’installer si la situation ne change pas. Rappelons que la région est tombée en zone orange dernièrement.

François Legault, premier ministre du Québec

Avant d’en arriver là, M. Legault a spécifié que le plus important était l’adhésion aux mesures actuelles mises en place.

La Santé publique a aussi remarqué, par l’entremise de certains sondages, une baisse du suivi des mesures comme les rassemblements dans les domiciles privés, le port du masque et la distanciation sociale.

Cinq régions surveillées

Outre la Beauce, quatre régions du Québec se retrouvent aussi sous haute surveillance en raison du nombre d’éclosions de COVID-19 qui est à la hausse.

En point de presse mardi, le premier ministre François Legault a fait le point sur la situation en tenant compte des nouveaux cas, mais surtout de la capacité du réseau de la santé pour chacune de ces régions.

À l’heure actuelle, l’Outaouais, la Capitale-Nationale, le Lac-Saint-Jean (secteur de Roberval) et le Bas-Saint-Laurent (secteur de Rivière-du-Loup) sont des régions surveillées de très près par la Santé publique.

Dans les circonstances, le gouvernement du Québec envisage de resserrer les mesures de contrôle pour assurer le respect des règles sanitaires en vigueur. Le gouvernement pourrait procéder à des annonces à cet effet prochainement.

Le premier ministre se dit particulièrement inquiet de la situation à l’approche du long congé pascal alors que les autorités constatent une progression des rassemblements privés dans les résidences. Monsieur Legault rappelle que ces rassemblements demeurent strictement interdits bien que le couvre-feu ait été repoussé dans plusieurs régions.

En ce qui concerne les efforts de vaccination, la distribution des doses de vaccins sera revue à travers la province afin de vacciner davantage dans les cinq régions actuellement considérées critiques.

À lire aussi…

COVID-19: 41 nouvelles infections; aucun décès en Chaudière-Appalaches