Conflit de travail chez Exceldor : le premier ministre Legault réagit

Le premier ministre, François Legault, a réagi au conflit de travail qui perdure entre la coopérative Exceldor et le Syndicat des Travailleurs unis de l’alimentation et du commerce (TUAC), à l’occasion d’une publication sur sa page Facebook, mercredi midi.

M.Legault interpelle les deux parties afin qu’ils poursuivent leur processus de négociations, ajoutant que la présence d’un arbitre au dossier pourrait permettre un dénouement rapide.

Il soutient que la partie patronale a déjà acceptée l’arbitrage offert par le gouvernement pour faire avancer la situation.

Ça fait presque un mois qu’on euthanasie des milliers de poulets à tous les jours plutôt que de les amener à l’abattoir,…

Publiée par François Legault sur Mercredi 16 juin 2021

Il soutient que les effets négatifs sont présents non seulement pour les producteurs, mais aussi pour les restaurants et les commerçants qui essaient de répondre à la demande. Plus d’un million de volailles ont d’ailleurs été euthanasiées depuis le début du conflit, il y a un peu plus de trois semaines.

Comprenez-moi bien. Les travailleurs ont le droit de grève et les employeurs ont le droit de lock-out. Mais on ne devrait pas avoir le droit de gaspiller aussi bêtement des quantités énormes de nourriture. C’est indécent. Dans une société comme la nôtre, une situation comme celle-ci ne peut être tolérée.

Extrait de la publication de François Legault, 16 juin 2021

Pour l’heure, le syndicat dit privilégier la conciliation alors que des séances de travail sont prévues jeudi et vendredi.

La question des salaires se retrouve au centre du litige alors que le syndicat réclame un salaire horaire de 25$, soit davantage que l’offre de la coopérative Exceldor qui propose 22,50$.