Confinement: des pertes pouvant aller jusqu’à 4 G$ dans le secteur manufacturier

De nouvelles fermetures dans les secteurs manufacturiers et de l’exportation pourraient avoir des conséquences importantes au Québec, dont ici, en Beauce. Les pertes financières en province pourraient aller jusqu’à 4 milliards de dollars.

C’est du moins ce qu’estime la présidente-directrice générale de Manufacturiers & Exportateurs du Québec, Véronique Proulx, qui ajoute que ces pertes financières pourraient être lourdes de conséquences si le second confinement est à l’image de celui du printemps dernier.

Véronique Proulx, Présidente-directrice générale – Manufacturiers & Exportateurs du Québec

Madame Proulx rajoute que de nouvelles fermetures seraient difficiles à court terme pour les entreprises et l’économie, mais aussi à long terme.

Relancement amorcé

Aux dires de la PDG, la relance économique s’était amorcée dans les entreprises manufacturières. En date du mois d’octobre, le niveau d’emploi était revenu à 95%. Maintenant, ceux-ci s’inquiètent de tout devoir recommencer.

Véronique Proulx, Présidente-directrice générale – Manufacturiers & Exportateurs du Québec

Véronique Proulx s’inquiète maintenant de voir des contrats acceptés par des entreprises ailleurs au Canada ou aux États-Unis, au détriment du Québec, parce que le secteur manufacturier n’est pas considéré comme essentiel.