Bizou se place à l’abri de ses créanciers

bizou

La chaîne d’accessoires et de bijoux Bizou, fondée à Sainte-Marie, a annoncé mardi (hier) qu’elle devait se placer à l’abri de ses créanciers en raison des impacts négatifs de la pandémie mondiale de la COVID-19.

Fondée en 1982, la compagnie a indiqué par voie de communiqué que la fermeture de plusieurs de ses boutiques au cours du printemps a créé une énorme pression sur les flux de trésorerie de l’entreprise.

En se plaçant sous la protection de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité, Bizou espère restructurer ses opérations. L’entreprise offre du travail à plus de 400 personnes dans 86 magasins situés au Québec, mais aussi, en Ontario et dans les Maritimes.

L’entreprise beauceronne a confirmé que le site Web transactionnel resterait ouvert durant la restructuration et aucune information n’a émané concernant de possibles fermetures ou mises à pied.